Les ondines du vent

Voici un autre poème d’Henri Le Guen dédié à nos marins et à leur périple. Je vous invite également à relire le poème qu’il avait écrit avant leur départ, Lumières hauturières. Pour les plus intéressés, vous pouvez découvrir sa bibliographie en suivant ce lien.

LES ONDINES DU VENT

 à  Antoine Bagnaro, Arthur Forey, Antoine Julia, créateurs de l’association All around the Atlantic, pour leur tour de l’Atlantique à la voile d’octobre 2012 à juillet 2013

Parmi les eaux aventureuses
Un voilier
Pourfend les récifs abruptes.


Le hasard des rencontres humaines
Enivre
Un ciel audacieux
Où les péripéties du cœur voguent
Sur l’écume farouche.


Le sel du voyage intrépide
Agrémente
Le levain des mers
Qui fermente
Sous la citadelle des joies océanes.


Les ondines du vent
Viennent saluer
Les aubes irisées
De l’océan,
Féérie d’embruns
Enlaçant le couchant
D’un horizon consacré.


Le charme téméraire du périple
Esquisse
Des soleils divins,
Ceux qui ensorcellent
La misaine du courage
Dans un élan de solidarité partagée.


L’Alliance marine
S’émancipe
Dans la concorde
D’un pèlerinage gracieux
Où l’aventure affermit
Les élans du cœur.


Henri Le Guen
Le 8 juin 2013

Les commentaires sont fermés.