Une bien belle coque…

Après un nombre incalculable d’heures de ponçage, un peu de beau temps pointe son nez. Il est temps de peindre la coque. Voici quelques étapes, attention le résultat final pique les yeux.

Un travail de pros

De nombreuses surprises nous attendaient cachées sous les couches de peinture, les plus ennuyeuses étaient l’état du safran en bois pourri, et des tôles attaquées par la rouille au niveau des hublots. C’était sérieux ! Pas question de tailler nous-même notre nouveau safran dans n’importe quelle planche ou de partir avec un bateau-passoire. On ne s’improvise pas charpentier de marine ou soudeur en une semaine alors, pour une fois, nous avons fait appel à des professionnels.

Nous voilà tranquilles de ce côté là.

Réparations, préparation…

Les travaux battent leur plein à Boulogne-Sur-Mer, mais pour bien savoir où on en est, il a d’abord fallu tout démonter et mettre les choses au clair. « C’est le plus long », nous ont dit de vieux marins. On veut bien les croire (et on l’espère franchement). Voici quelques photos, prises il y a déjà presque un mois ; la suite arrive très vite.

Pendant que l’un monte au mât pour enlever des montagnes de scotch des barres de flèche, les autres s’activent en bas avec l’aide d’Alexis et Marc.

 Démonter le plafond, gratter les multiples couches de peinture du pont, les tâches ne manquent pas et les imprévus se succèdent.

 

Heureusement, les professionnels de la mer ne manquent pas à Boulogne, ils ne sont pas avares de conseils et sont généralement tout à fait disposés à venir voir notre petit bateau entre deux jobs sur des chalutiers.

Une chose est sûre : RDJ ne ressemble plus à grand-chose. Heureusement, ce n’est qu’un mauvais moment à passer, et bientôt, il sera de nouveau sur l’eau, prêt à prendre le large.

Au boulot…

Merci à Alexis, Marc et Léo, qui sont venus passer un peu de leurs vacances avec nous, juste comme ça, pour dépanner. Ils nous ont bien aidés et on espère pouvoir leur faire faire un tour sur l’eau très vite. N’hésitez pas à les imiter!